jeu 10 dec 2009

Jeux vidéo

Assassin's creed 2 sur PS3 : L'avis !

10 12 2009

Ubi soft décide de revenir en force cette année avec la suite de son hit Assassin's creed, un nouveau jeu, un nouvel assassin, ...
Faire peau neuve est une chose mais encore faut-il corriger les petits défauts de gameplay du premier et il est temps de voir si Ubi soft a retenu la leçon.

Après Altaïr, voilà Ezzio

La premier volet nous avait un peu laissé sur notre faim avec un final des plus déroutant, le nouvel épisode reprend pile là où nous en étions et sur ce point c'est une bonne chose car on a une continuité de l'histoire.
Le côté spoiler étant passé on peut dire que vous êtes dans la peau de Desmond Miles un homme kidnappé par les templiers pour retrouver les souvenirs de son ancêtre Altaïr, maintenant Desmond et Lucie s'échappe pour rejoindre la base des assassins qui ont besoin de Desmond pour combattre les templiers.
Afin d'apprendre un maximum de choses Desmond va utiliser une nouvelle version de l'Animus pour apprendre l'histoire de son ancêtre Ezzio Auditore Da Firenze et par la même occasion apprendre de nouvelles aptitudes pour devenir lui-même un assassin.

Après les croisades, la renaissance

Si le début de l'aventure vous plongera dans l'univers futuriste de Desmond on arrivera bien vite dans l'univers d'Ezzio qui se situe dans l'Italie de la renaissance. L'histoire se déroulera d'ailleurs sur quelques décennies, je ne vais pas rentrer dans les détails de l'histoire d'Ezzio afin de vous laisser le plaisir de la découverte mais sachez que les assassinats qu'il vous faudra accomplir ne se feront pas sur une même période à l'instar du premier volet.
On va donc commencer par l'aspect graphique du jeu qui arrive encore à nous émerveillé, pourtant il faut admettre que le moteur commence à accuser un peu son âge et le passage de bombes comme Batman ou Uncharted 2 lui font prendre un coup de vieux. Rassurez-vous le jeu reste très beau et les modélisations des villes toujours aussi réussies, on regrette juste que quelques personnages soient aussi peu crédible au niveau du visage (Pauvre Kristen Bell son double numérique est assez moche). Le cycle jour/nuit mis en place apporte aussi un peu de fraîcheur par rapport au volet précédent.
En ce qui concerne le son vous aurez du choix (pour l'édition française en tout cas) entre la VF ou la VO (plus d'autres langues), la VF est de bonne facture et il n'y a rien à redire sur ce point. De plus on a toujours les voix des PNJ très nombreux dans les villes, certes un peu répétitif mais toujours en cohérence avec la situation du moment.

Du nouveau sous le soleil d'Italie

Côté gameplay on ne change pas une formule qui gagne et le jeu garde une maniabilité qui a fait ses preuves, facile de prise en main même si je reconnais que parfois on se ramasse sans savoir pourquoi (la perte de l'habitude probablement).
Là où le jeu gagne en profondeur c'est dans la succession des missions, fini les missions rébarbatives et qui se suivent et bienvenue à une certaine cohérence. On a bien entendu toujours les points de vue à trouver, des missions annexes, ... Mais les missions principales sont plus variées et les assassinats sont mieux mis en scène et nécessite un peu plus de doigté que la dernière fois.
Un bon point pour Ubi qui a donc rendu le jeu plus intéressant à suivre, de même pour les objets à trouver. Fini les drapeaux, ici on aura à chercher différents objets qui ont tous une finalité (débloquer des objets par exemple). Encore une fois le jeu est plus travaillé sur ce point.

L'introduction à l'argent

Autre nouveauté, dorénavant l'équipement ne sera plus obtenu par avancé dans le jeu mais chaque missions (annexe ou pas) rapportera de l'argent. Cet argent permettra d'acheter de l'équipement chez les marchands afin d'être plus résistant ou mieux équipé.
De même l'argent vous servira chez les médecins, les marchands d'art (qui vendent des cartes), teinturier, ... Le commerce prend donc une part importante dans ce jeu et à plus forte raison quand vous arriverez dans le fief des Auditore.
Dans ce lieu vous pourrez utiliser de l'argent pour faire en sorte que la ville revive et par la même occasion rapporte de l'argent, plus votre ville sera restaurée et plus elle rapportera d'argent. Argent que vous pourrez prendre dans le coffre à tout moment sachant qu'il se rempli environ toutes les 20 minutes, ce petit côté gestion (très simplifié certes) est appréciable et donne un moyen de revenu non-obligatoire mais fortement utile pour être équipé au mieux.
En fait cet aspect est bien mais l'ennui c'est que le revenu devenant assez vite important on a assez d'argent pour tout faire et cela ne permet pas de gérer au mieux son argent ce qui est un peu dommage, il aurait fallu trouver un juste milieu (obtenir l'argent une fois par "journée" et pas toute les 20 minutes par exemple).

Ezzio, ennemi public numéro 1

Au moins on pourra dire que si vous vous y intéressé vraiment vous pourrez vous équiper à moindre frais.
Parmi vos rencontres, Léonard De Vinci vous apportera de l'aide dans le décryptage de page de Codex (à trouver dans les villes) ces pages vous donneront plus de vie mais aussi vous permettra d'obtenir de nouvelles armes. De Vinci permettra aussi d'utiliser quelques unes de ses inventions pour vous venir en aide.
On va commencer à arriver sur les petits points négatifs du jeu car malheureusement il y en a encore...
Le premier et pas des moindres, c'est l'I.A. des soldats qui n'est pas toujours au top. Le jeu propose maintenant un indice de recherche et même quand cette dernière est remplie les ennemis ne sont pas plus violent à votre égard (on se ballade toujours facilement sur les toits).
A ce sujet pour faire baisser son indice de recherche vous aurez le choix entre arracher des avis de recherche, soudoyer le crieurs public, tuer les témoins. Sachant que l'indice ne rend pas le jeu plus dur ce n'est pas une action à faire systématiquement.

Encore un effort

Je parlais du moteur qui accuse son âge et encore une fois il l'accuse en cumulant des petits bugs de collision. Bien entendu ce ne sont que des détails mais après 2 ans on pouvait au moins espérer une résolution de ce point qui gâche légèrement la crédibilité du jeu.
Enfin je peux aussi dire que le système économique est bien mais aurait gagné en crédibilité, déjà je reviens sur le fait de gagner de l'argent moins facilement mais aussi la revente n'existe pas et cela aurait été intéressant de prendre les armes des ennemis pour les revendre (ou à défaut les siennes si on ne les utilise plus).
Des petits rien certes, mais qui nuisent un peu à la crédibilité du jeu en soit mais il faut avoir bon espoir d'atteindre un mieux pour le 3ème (et ultime ?) volet de la saga.

Dernier mot

Je fais un peu plus long mais je dois rapidement vous parler de la durée de vie conséquente du jeu, encore une fois il faudra compter une vingtaine d'heure pour la quête principale mais si vous voulez tout récupérer et débloquer à fond les modifications de votre ville (achats de peintures, d'armes, d'armure, ...) il y aura pas mal d'heures supplémentaires pour venir à bout du titre.
La durée de vie est donc de très bonne facture tout comme le titre même si il est encore empreint de quelques défauts, en fait le titre accuse l'âge de son moteur car il faut bien admettre qu'en terme de jeu cette nouvelle mouture améliore grandement les choses.
Nul doute que les fans passeront outre ces petits défauts pour se plonger à fond dans l'aventure et à juste titre puisque le jeu reste une valeur sûre de l'aventure/action et une valeur sûre pour Noël... ;)

Vidéo test

JeuxActu aussi à testé le jeu et voici leurs conclusions que je vous invite à découvrir, l'occasion de voir le jeu en mouvement par la même occasion.